All posts by admin

Les écoles maternelles, élementaires et primaires

Depuis la rentrée de janvier 2018, pour toutes les écoles de la commune, les horaires sont :

Lundi, mardi, jeudi, vendredi : 8h00 – 11h30 et 13h – 15h30

ECOLE PRIMAIRE RIVIERE DES ROCHES I
Place Juliette Dodu
TEL : 0262 51 51 60
FAX : 0262 51 51 60

ECOLE PRIMAIRE MA PENSEE
14 Rue des Corbeilles d’Or
TEL : 0262 47 39 11

MATERNELLE CENTRE
Chemin Rivière du Mât
TEL : 0262 51 51 33
FAX : 0262 51 22 24

ECOLE ELEMENTAIRE NARASSIGUIN
Chemin Rivière du Mât
TEL : 0262 51 52 51
FAX : 0262 51 52 51

MATERNELLE PANIANDY
Paniandy
TEL : 0262 46 36 20

MATERNELLE RIVIERE DU MAT
Rue Azéma, chemin de l’école
TEL : 0262 21 36 07
FAX : 0262 21 74 81

ECOLE ELEMENTAIRE RIVIERE DU MAT BOIS DE COULEUR
Rue Azéma, chemin de l’école
TEL : 0262 46 07 85
FAX : 0262 46 29 38

ECOLE PRIMAIRE DE BELLEVUE
Chemin Bellevue
TEL : 0262 46 07 55
FAX : 0262 46 07 55

Le personnel des écoles maternelles et élémentaires

Le personnel des écoles est composé des maîtres et maîtresses, des surveillants, des ATSEM et des garçons de cours.

Le rôle des ATSEM (Agent Territorial Spécialisé des Ecoles Maternelles) :

Personnel recruté et formé par la mairie, l’ATSEM est chargée d’apporter une aide au maître ou à la maîtresse et est présente à l’école de 7h45 à 16h00. Elle assure la surveillance des enfants lors des interclasses, les accompagne aux toilettes et assure leur hygiène et leur confort. L’ATSEM veille également à l’entretien des classes et des sanitaires de l’école.

Le rôle des surveillants

Ce personnel assure l’encadrement des enfants ainsi que des animations simples. Il est présent lors des interclasses c’est-à-dire entre la fin de la classe du matin et celle du début de l’après-midi.

Le rôle du garçon de cour

Ce personnel a pour rôle de s’occuper des espaces verts. Il va s’assurer de la propreté du jardin et de l’entretien de la cour d’école. Il va surtout veiller à ce qu’il n’y ait pas d’objet dangereux, pouvant blesser les enfants, à leur portée dans la cour d’école.

Inscription Scolaire 2021-2022

Les inscriptions pour l’année scolaire 2021-2022 se feront uniquement par mail à compter du 1er février 2021, à l’adresse suivante : service.ecole@braspanon.re

Sont concernés :

  • Les enfants âgés de 3 ans révolus à la rentrée du mois d’Août 2021 (nés en 2018 pour la Petite Section)
  • Les enfants âgés de 2 ans révolus à la rentrée du mois d’Août 2021 (nés en 2019 de Janvier à Août pour la Très Petite Section)

Les pièces demandées devront être scannées et envoyées à l’adresse ci-dessus :
Livret de Famille
Justificatif d’adresse (facture ou attestation CAF)

Le service prendra contact avec dès réception des documents afin de compléter la fiche de renseignements.
Veuillez également nous communiquer votre numéro de téléphone.
Le service des Affaires scolaires reste à votre disposition au 0262 51 25 30 pour tout renseignement complémentaire.

Pour information : Toutes les demandes de dérogation seront traitées à compter du jeudi 1er avril 2021

Aide communale pour les étudiants

La ville de Bras-Panon accorde une aide communale aux étudiants panonnais pour la poursuite de leurs cursus…

Pour bénéficier de cette aide, téléchargez le formulaire ci-dessous, et envoyez-le dûment complété au : Service des affaires scolaires, Mairie de Bras-Panon, Route nationale 2, 97412 Bras-Panon.

Pour tous renseignements complémentaires, vous pouvez joindre le service des affaires scolaires au 0262 51 25 30.

Dossier aide aux étudiants 2018-2019

Soirée des lauréats

La ville de Bras-Panon organise une réception en l’honneur des élèves et étudiants ayant réussi leur diplôme 2017. Afin de recevoir votre invitation, veuillez vous inscrire auprès du service des affaires scolaires…

Le Maire de la Commune de BRAS-PANON invite les lauréats admis au :

 

CAP,

BEP,

BACCALAUREAT,

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL,

BTS,

LICENCE,

MASTER,

DESS,

DOCTORAT,

Et   AUTRES  (concours, formation, etc…)

à se faire inscrire à la Mairie de BRAS-PANON auprès de la Direction des Affaires Scolaires avant le mardi 11 Juillet 2017 à 12 heures. (Se munir de son relevé de notes)

Téléphone : 0262 51-50-50 (Poste 672) 0692-86-27-98

Courriel : service.ecole@braspanon.re

La soirée des lauréats se déroulera le mercredi 12 juillet à partir de 19h.

L’Usine de l’Union

Fondée par Adrien Bellier, un des plus gros propriétaires terriens et industriels de l’île, l’usine de l’Union est considérée comme la plus importante industrie sucrière.

Celle-ci fonctionne à l’énergie hydraulique et est approvisionnée par l’eau de la rivière du Mât, transportée par canal depuis l’ancien pont du chemin de fer.

Suite à une violente crue de la rivière du Mât qui a causé la rupture de l’alimentation du canal, l’usine de l’Union a fermé ses portes en 1911.

La rue des Limites

Véritable point de départ de l’histoire et des activités économiques de la cité panonnaise, c’est ici que se sont installés les premiers commerçants de la ville.

En 1791, la rue des Limites séparait les communes voisines, Saint-André et Saint-Benoît. En 1982 on y célébra les festivités du centenaire de la commune.

Définitivement ancrée au sein du territoire communal, cette rue s’est imposée comme le véritable axe de développement de la ville.

La médiathèque

La médiathèque de Bras Panon est un équipement de proximité qui témoigne du développement global de la commune. Cet imposant édifice de la fin du XIXème siècle, inauguré le 3 décembre 2003, équipe les Panonnais d’un élément qui favorise l’accès à la culture.

Erigé en 1884, le bâtiment a abrité l’école des Frères puis l’école publique des garçons. A partir de 1961, les premières classes du collège sont créées, puis les classes de 4ème et 3ème en 1962 et 1963. Antoine Narassiguin, directeur de 1919 à 1960 et André Marimoutou de 1960 à 1980 garderont à jamais leur nom associé à l’histoire de cette école où se côtoient des élèves du primaire et des collégiens.

La mise en service du groupe scolaire Narassiguin en 1972 marquera la séparation de l’école primaire et du collège. Face à l’augmentation constante des effectifs, Madame frnce Depouilly, successeur d’André Marimoutou, décide de la construction d’un nouveau collège.

Le nouveau collège livré, les bâtiments de l’ancien serviront de refuge pour sinistrés, de lieu d’animation pour la MJC avant de laisser place à un projet de densification du centre ville.

Rénovée par la SHLMR et rachetée par la municipalité, la belle bâtisse abrite aujourd’hui une médiathèque très appréciée du public.

Le Refuge

Ce lieu-dit était une autre propriété sucrière qui nous a légué la balance d’autrefois, les grands magasins et la dépendance de la maison d’habitation.

Les principaux acquéreurs se nomment : Adrien Bellier, Henri Morange, Martin Rivière, la société Rivière du Mât et Quartier frnçais.

Le Refuge fut un important centre d’élevage de moutons, de mulets et surtout de chevaux sous la houlette d’Henri Morange, Maire de Bras Panon de 1925 à 1942.

Le cyclone Jenny en févier 1962 causa la disparition de la maison créole.

L’Eden

En cet endroit situé dans les hauts de Libéria existait une grande maison bâtie sous la houlette de la famille Dureau de Vaulcomte et desservie par une route carrossable.

Les promeneurs de l’époque y accédaient à cheval ou encore en « chaises à porteurs ». Il existait également une plantation de girofliers et d’arbres à parfums, des vergers et de la vanille. On pouvait admirer les azalées en fleur qui étaient des plus idylliques. C’est de la combinaison de tous ces éléments qu’a dû, sans doute, naître l’appellation « d’Eden ».

On y a cultivé du thé au 19ème siècle, jusqu’en 1920, plante introduite en 1729 par le Chevalier D Guay, sur ordre de la Compagnie des Indes. Le dernier propriétaire de cette plantation était M. Dureau de Volcomte. L’exploitation non rentable fût abandonnée.

En 2005, l’Association Agréée de Pêche et de Protection du Milieu Aquatique des Rivières de l’Est (AAPPMARE), en collaboration avec le département de la Réunion redonne vie à ce jardin de thé, valorisant ainsi un patrimoine culturel oublié.

Aujourd’hui, le sentier qui mène au site, fait la joie des petits et grands. Marche facile, elle permet à chacun de découvrir une faune et une flore riches et apaisantes, avant d’avoir une vue imprenable sur la côte Est de la Réunion.

Paniandy

A Paniandy se trouvait également une grande propriété sucrière qui hérita du nom de son premier acquéreur. Une imposante maison d’habitation (aujourd’hui disparue) était occupée par M. Veyrières, maître de l’usine sucrière fermée vers 1850-1860

On y aperçoit encore les ruines en bordure de la RN 2. Les engagés habitaient dans les camps au pied du rempart de Paniandy.

Fin XIXéme siècle, Louis de Million, conseiller municipal en 1888, est le nouveau propriétaire des lieux. Octave Nillameyom, conseiller général et directeur de l’usine Rivière du Mât, lui succède une trentaine d’années plus tard.

Paniandy, de nos jours, reste la place forte des festivités et de la commémoration de l’abolition de l’esclavage, lesquelles ont lieu tous les ans le 19 décembre. Le quartier a renoué avec les cérémonies de marche sur le feu qui se déroulent le 14 juillet dans l’après midi.