All posts by communication-1

Aide aux étudiants 2019-2020

La ville de Bras-Panon accompagne les étudiants panonnais en leur allouant une aide communale.

Le candidat doit habiter Bras-Panon ou avoir ses répondants (père, mère ou tuteur légal) domiciliés à Bras-Panon depuis au moins 1 an. Un candidat étant en situation de double échec (redoublement ou changement d’orientation) ne pourra plus prétendre à l’aide communale. Les ressources retenues sont celles du foyer parental du candidat figurant sur le document fiscal produit au moment de la constitution du dossier. La situation du candidat peut être réexaminée sur la base de justificatifs probants dès lors qu’il fait état d’évènements ayant une incidence sur son éligibilité.

Modalités de paiement : Le montant est versé sur le compte bancaire de l’étudiant après validation du Conseil Municipal

Pièces à joindre : une lettre de motivation, un R.I.B au nom de l’étudiant, un certificat de scolarité 2019/2020, l’avis d’imposition de la famille 2018 sur les revenus 2017 (pour les enfants rattachés) ou avis d’imposition de l’étudiant, justificatif de domicile de moins de 3 mois (quittance eau, électricité, loyer…), attestation CAF (quotient familial).

Dossier à télécharger, à remplir et à retourner au service des écoles, en mairie
Renseignements au 0262 51 25 30 (cliquez sur l’intitulé)

dossier aide aux etudiants 2019-2020 (1)

AVIS D’ENQUÊTE PUBLIQUE

Une enquête publique relative au projet d’enlèvement d’andains sur la commune de Bras-Panon a été prescrite par arrêté préfectoral. Le responsable du projet est : Granulats de l’Est.
Il concerne une opération d’enlèvement d’andains de pierres sur des terrains à vocation agricole, d’une surface totale d’environs 15 ha.
L’objectif : récupérer les terres agricoles mobilisées actuellement par les andains, et utiliser les matériaux récupérés pour la filière du BTP.
Pendant la durée de l’enquête, le dossier comprenant notamment l’avis de l’autorité environnementale et l’étude d’impact, sera déposé du 17 avril au 6 mai inclus, à la mairie principale de Bras-Panon.
Le public pourra en prendre connaissance aux jours et heures d’ouverture des bureaux et consigner observations sur le registre ouvert à cet effet, par voie électronique à l’adresse suivante : enquetepubliqye-loisurleau@reunion.pref.gouv.fr ou les adresser par écrit, au siège de l’enquête, (mairie de Bras-Panon, route nationale 2, 97412 Bras-Panon), à l’attention du commissaire enquêteur M. Armand Pothin, qui recevra en personne les observations du public aux jours et heures suivantes :
Mercredi 17 avril 2019 : de 9h à 12h
Mardi 23 avril 2019 : de 9h à 12h
Lundi 6 mai 2019 : de 13h à 16h.
Les observations et propositions du public pourront être consultées sur le site internet de la préfecture de La Réunion.
Cliquez sur l’intitulé pour télécharger l’arrêté prefectoral :
ENQUETE PUBLIQUE GRANULATS

AVIS CONSULTATION  PRR (Affiche)
AVIS CONSULTATION PRR (Journaux)

Saison cyclonique 2019-2020

La Réunion est actuellement en saison cyclonique et chaque Réunionnais est appelé à se préparer aux situations d’urgence.

Avant la saison cyclonique, chacun est invité à connaître :
Les différentes phases de l’alerte cyclonique (Pré-alerte cyclonique, alerte orange cyclonique, alerte rouge cyclonique, alerte violette cyclonique, phase de sauvegarde cyclonique) et les consignes qui s’y rattachent, en particulier, l’interdiction formelle de sortir pendant l’alerte rouge cyclonique et l’alerte violette cyclonique.

  • la « pré-alerte cyclonique », soyez attentifs ! est déclenchée en raison d’une menace potentielle pour l’île dans les jours à venir
  • l’alerte orangepréparez-vous ! annulez toute sortie en mer ou en montagne, prévoyez des stocks de piles, de lampes ou de bougies, des conserves et de l’eau en bouteille…
  • l’alerte rougeprotégez-vous ! rester à l’intérieur. Interdiction de circuler.
  • l’alerte violette, sera déclenchée avec un préavis de 3h, dans le cas ou l’île s’apprête à subir des vents supérieurs à 200 km/h. Restez à l’abri, ne sortir sous aucun prétexte, attendre les consignes officielles.
  • après la levée de l’alerte rougerestez prudents ! Phase de sauvegarde, la menace cyclonique est écartée mais il reste des dangers. Renseignez-vous sur l’état des routes avant de les emprunter (inforoutes au 02 62 97 27 27), ne touchez pas aux fils électriques tombés par terre, ne buvez pas l’eau du robinet avant de l’avoir fait bouillir au moins 5 minutes, ne partez pas en montagne et ne traversez pas les passages de rivières (radiers) submergées .

Dengue à la Réunion – communiqué de la préfecture et de l’ARS

Malgré la baisse du nombre de cas, l’épidémie de dengue se poursuit et la dispersion des cas concerne encore la quasi-totalité des communes de l’île. Du 8 au 14 juillet 2019, 84 cas ont été confirmés. Malgré l’hiver austral, il est important de continuer à se mobiliser et à appliquer les gestes de protection individuelle. Aussi, la Préfecture de La Réunion et l’ARS Océan Indien rappellent à la population l’importance de consulter immédiatement un médecin en cas d’apparition de symptôme. En effet, les signalements des médecins permettent aux agents de la lutte anti-vectorielle de l’ARS OI d’identifier en temps réel, les zones de circulation du virus et d’intervenir au plus vite, sur les habitations où, des cas de dengue ont été signalés.

Situation épidémiologique au 23 juillet 2018 (données de la Cire OI, Santé Publique France)

La tendance à la baisse globale du nombre de cas de dengue se poursuit, même si la majorité des communes de l’île (20/24) restent concernées par une circulation virale.

Plus de la moitié des cas recensés sont localisés dans le sud de l’île, et notamment à Saint-Pierre, Petite-Ile et à Saint-Joseph. A l’ouest, une diminution du nombre de cas est observée sur toutes les communes, à l’exception de Saint-Paul où le nombre de cas se stabilise. Dans le nord, les communes voient leur proportion de cas augmenter, notamment à Saint-Denis et à Sainte-Marie. Dans l’est, des cas persistent à Saint-André et Saint-Benoît.

DEPUIS LE DEBUT DE L’EPIDEMIE

Plus de 24 370 cas autochtones confirmés (soit plus de 17 600 cas depuis le 01/01/2019)
783 hospitalisations (dont 628 hospitalisations depuis le 01/01/2019)
2 351 passages aux urgences (dont 1 876 passages aux urgences depuis le 01/01/2019)
Plus de 74 700 cas cliniquement évocateurs (dont plus de 48 300 cas depuis le 01/01/2019)
18 décès, dont 10 directement liés à la dengue. (Depuis le 01/01/2019 : 12 décès, dont 7 directement liés à la dengue).

2019-07-23_CP_ARSOI_Epidemie Dengue mobilisation attendue