La rue des Limites

Véritable point de départ de l’histoire et des activités économiques de la cité panonnaise, c’est ici que se sont installés les premiers commerçants de la ville.

En 1791, la rue des Limites séparait les communes voisines, Saint-André et Saint-Benoît. En 1982 on y célébra les festivités du centenaire de la commune.

Définitivement ancrée au sein du territoire communal, cette rue s’est imposée comme le véritable axe de développement de la ville.