Le Refuge

Ce lieu-dit était une autre propriété sucrière qui nous a légué la balance d’autrefois, les grands magasins et la dépendance de la maison d’habitation.

Les principaux acquéreurs se nomment : Adrien Bellier, Henri Morange, Martin Rivière, la société Rivière du Mât et Quartier frnçais.

Le Refuge fut un important centre d’élevage de moutons, de mulets et surtout de chevaux sous la houlette d’Henri Morange, Maire de Bras Panon de 1925 à 1942.

Le cyclone Jenny en févier 1962 causa la disparition de la maison créole.